Se sentir chez soi, ça passe par quoi ?

Qu’est-ce qui fait qu’on aime ou non la ville dans laquelle on vit ? Cette question n’implique déjà pas une réponse simple. Il peut y avoir de nombreux facteurs déclenchant un amour ou une aversion pour son lieu de résidence : l’environnement immédiat (des tours, un lotissement, un vis-à-vis, le premier voisin à 3km, etc.), l’entourage (seul(e), en couple, entouré(e) d’amis, la famille à 500m, une 1/2 douzaine d’enfants, etc.), l’activité (une longue période chômage, des horaires de dingues, un métier artistique, etc.). Même s’il est nécessaire de bien réfléchir avant de répondre, c’est faisable. Par contre, la réponse à la question : « Quand vous êtes-vous rendu compte que vous aimiez/n’aimiez pas votre ville ? » est moins évidente …

549202__jump-for-joy_p Lire la suite

Publicités