Le pire café de Paris : Bienvenue au Delaville Café

Ces dernières années, toute une flopée de gens de mon entourage passent dans la trentaine. Parfois on le fête à domicile à grands coups de bouteilles et de bouffe (spéciale cass-dédi Chéri), parfois dans des bars à grands renforts de burgers et de cocktails (wesh Cafard Cosmic). Mi-octobre, c’était donc la seconde option. Pour les trente ans de G. nous étions une trentaine de potes conviés au Delaville Café, sur les Grands Boulevards, où un espace nous avait été réservé par Madame G. Jusque là, tout allait bien. Sur le papier. Parce que dès notre arrivée, l’Enfer a ouvert ses portes …

Un accueil DE-PLO-RA-BLE

Avec Chéri, pour un rendez-vous à 20h30, on arrive à … 20h30. Evidemment, la grande majorité des autres invités étant déjà là, il ne restait qu’une seule chaise pour s’installer. Chéri me laisse la place et part, pas bien loin, se chercher un siège, il en localise un qui traînait là avec 3 autres, devant une table vide sur laquelle trônait le couvert pour 3 personnes. A peine eût-il posé son séant sur le rotin élimé qu’une furie a débarqué en lui assénant un violent et non moins hargneux « Vous l’avez prise où cette chaise ? Vous z’avez pas le droit » (retranscription fidèle). Oooook … Chéri n’a pas trop pigé quel était donc que ce fuck, il s’est levé, la furie a enlevé la chaise pour la reposer devant la table (qui était d’ailleurs toujours vide).

Quand le principal intéressé de la soirée et sa femme sont arrivés, (SUPRIIIIISE), ils ont voulu manger. Commande de burgers passées à un serveur qui passait par là, ils ont été rapidement servis. MAIS, la même furie que celle précédemment introduite s’est jetée sur eux, leur expliquant avec ses mots bien à elle qu’avant de manger, il leur fallait aller régler la note au bar. Non mais sans déconner, où tu as vu ça, d’aller payer avant de manger, à part à MacDo ou Flunch ?

Un service SCAN-DA-LEUX

En toute logique, quand un bar propose un espace privatisé, il met aussi un/e serveur/se à disposition. Eh bien là, non, il fallait traverser le café pour se rendre au bar. Super easy un samedi soir de circuler à 30 entre les tables des gens qui mangent pour aller te chercher une bière à 8€ …

Une fois que tu as réussi à atteindre le bar, il te faut encore attendre que l’ensemble des boissons de l’ensemble des tables aient été servies. Car oui, toi tu te déplaces au bar, mais tu n’es pas pas prioritaire dans le service. Et sans même parler de priorité, disons que ta commande passe APRES celles qui ont été passées par les tables. Par contre, on ne se gêne pas pour te bousculer, te foutre un plateau dans les côtes et te demander de bouger par que tu gênes le service … Donc en fait, tu es là parce que tu n’as pas d’autre choix si tu veux boire un verre (DONC leur filer quand même de la tune), ils ne font strictement aucun effort pour te servir rapidement et dégager la place devant le bar, mais en même temps ça les emmerde prodigieusement que tu traînes dans le coin.

Au final …

Au final, Chéri et un copain ont attendu 45min (oui oui, 45min) pour avoir à boire, Chéri a même pris 2 boissons pour lui, en se disant que ça serait toujours 45min d’économisées sur la soirée pour quand il aurait à nouveau soif. Et avec le copain on s’est partagé un pichet de Mojito (à 30€ pour avoir, au final, la même dose pour 4 que les doses servies dans 2 verres classiques … encore une arnaque mais bon, on est plus à ça prêt), lequel ne nous a jamais été donné, il a fallu qu’on le prenne nous même sur le bar, qu’on se serve nous même dans la pile de verres, enfin bref … On a fini à 4 au MacDo pour manger vite-fait un menu, parce que la salade à 15€ du Delaville, merci bien mais non merci. Je n’avais vraiment pas envie de leur filer 1 centime de plus.

Si tu cherches un bar où faire une soirée, surtout, SURTOUT fuis cet endroit. Je crois que je n’ai jamais été autant énervée par un service.

Nota bene – Mise à jour de l’article 2h après sa parution : Il est évident qu’ici je ne critique en rien la soirée d’anniversaire elle-même ni son organisation, qui était vraiment chouette et qui nous a permis d’accompagner notre ami G. un peu en avance dans la trentaine, mais les services déplorables du lieu avant que Madame G. n’aille réclamer ce qui était censé être compris dans la réservation d’un espace privatisé dans un bar : le service.

Publicités

2 réflexions sur “Le pire café de Paris : Bienvenue au Delaville Café

Envie de réagir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s