Être ou paraître – La question de la confiance en soi

Petite, j’étais ce que mes camarades aimaient appeler un « Bébé Cadum ». La petite qui chouinait toute seule dans son coin parce qu’on l’avait attrapé en jouant à chat, parce qu’elle avait perdu son crayon de couleur bleu, parce qu’elle se souvenait que son poisson rouge était mort 6 mois plutôt. Une véritable éponge à émotions, et mon entourage commençait gentiment à en avoir plein le dos. Et puis un jour m’a mère m’a prise en quatre yeux et m’a dit : « Si tu continues à chouiner pour un rien, les gens vont te laisser tomber. Quelqu’un qui râle constamment, c’est épuisant. » Elle avait raison.

En grandissant, je me suis sentie pousser des ailes : maintenant que j’arrive à me contrôler (oui, je suis même arrivée à ne plus pleurer chaque soir au chaud dans mon lit en serrant fort mon doudou), je suis devenue un roc. Un roc que rien n’atteint. AH AH AH … Tu parles …

I’m a little girl in a big big world

Après des études parsemées de longues plaines tranquilles et de montagnes aux flancs escarpés, j’ai trouvé ma voie. Mon métier est une passion, je l’ai choisi et je me donne à fond pour réussir. Mais j’ai l’impression que tout est allé très vite : j’ai trouvé une mission d’intérim alors que j’étais encore en stage, j’ai passé ma soutenance de M2 pendant mon taff et j’ai signé mon CDI dans la boite chez qui je bossais avant la fin de mon intérim. En 5 mois je suis passée de « presque titulaire d’un M2 » à « Chef de projet / Statut cadre ». BAM. Passé les 6 premiers mois de folie pendant lesquels je me suis sentie pousser des ailes et où mon cerveau bouillonnait d’idées lumineuses et révolutionnaires qui allait faire changer le monde (ou au moins aider un peu la boîte …), j’ai commencé à déchanter. Et si tout ça été allé trop vite ? Et si, persuadée d’avoir les capacités pour gérer tout ça, je m’étais voilé la face sur mes véritables compétences ?

Illustration du Chat Botté par Gustave Doré

Illustration du Chat Botté par Gustave Doré

Cette étrange sensation d’être comme le Chat Botté, d’avoir falsifié mes aptitudes pour parvenir à mes fins. Et pourtant, mon entourage professionnel semble être satisfait de mon travail. Alors pourquoi je me vois comme une usurpatrice ?

Aie confiance, crois en … toi ?

Quand bien même on me dit que je suis efficace, que je travaille bien, je n’arrive pas à me faire à l’idée que je suis arrivée là par un autre moyen que le plus grand des hasards et la méconnaissance de la plupart des gens des tenants et aboutissants de mon métier. J’ai toujours l’intime conviction que, comme personne ou presque ne pige ce que je fais, je peux raconter absolument n’importe quoi, on me croira toujours.

aieconfiance

Et ça, ça me bouffe à l’intérieur. J’ai deux angoisses, que quelqu’un s’aperçoive de la supercherie et la dévoile ou de me planter royalement et que tout me retombe dessus. D’autant que je viens d’hériter d’une fonction supplémentaire qui, en dehors de m’ajouter une jolie masse de boulot, me noue le bide comme jamais. J’ai envie de crier à ceux qui l’ont décidé qu’ils se plantent complètement, que je suis incapable de gérer cette nouvelle activité, que je n’y comprends rien et que je vais tout faire foirer. Mais je vais garder ça pour moi, parce que j’ai trop peur d’être à nouveau perçue comme cette petite fille ridicule et apeurée.

De Bébé Cadum à Wonder Woman ?

C’est difficile de grandir. Dire ça à presque 27 ans ça peut paraître niais, mais je n’ai jamais eu autant la trouille d’être adulte que cette dernière année ! Toutes les réalités sont sous mon nez, et ce boulot que j’aime tant se retrouve noyé sous un tas d’angoisses … et la relation plus que compliquée que j’entretiens avec ma seule collègue directe n’est pas faite pour m’aider à croire en mes capacités ! Mais je ne rejette pas tout sur elle, il faut aussi que j’apprenne à dominer mes peurs pour devenir une femme accomplie dans son boulot, qui est sûre d’elle et de ses décisions, qui n’attend pas sans cesse qu’on lui dise que c’est bien pour avancer.

Difficile de passer à l'âge adulte !

Dur dur d’être une adulte !

N’empêche qu’aujourd’hui encore, j’ai très souvent envie de me comporter comme cette petite blondinette bouclée à la maternelle qui se cachait derrière le mûrier de la cours de récréation pour chouiner en paix. J’ai envie de me planquer derrière l’armoire à fournitures et de laisser un grand coup toutes ces vilaines larmes s’étendre sur mes joues. J’ai envie de dire que les autres sont tous méchants avec moi et qu’il font « rien que de m’embêter ». Mais dans la vraie vie, dans la vie d’adulte, on ferme sa gueule, on garde ses yeux bien au sec et on avance.

Advertisements

4 réflexions sur “Être ou paraître – La question de la confiance en soi

  1. AnAmOrPhOsiA dit :

    Sale introspection ! loll
    Croire en soi se travaille .. (Je Vais Bien !! Tout Va Bien !! GnaGna) Et ça marche !!
    Mais surtout, c’est quand on croit en toi que cela fait avancer.
    Cela donne des ailes et fais réaliser des prouesses !!
    C’est le plus beau cadeau professionnel (et même personnel) que l’on puisse te faire !
    Alors Tais-Toi !!! et avaaaAAAaaanceeeuuuhhh !!!
    😀

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour l’article qui est d’actualité de mon côté aussi. J’ai débuté un nouveau boulot il y a peu et grosse remise en question : ont-ils fait le bon choix ? Ne vont-ils pas regretter ? Et si je me plante ?
    Après avec le temps on prend du recul je t’assure. On évite de prendre les choses futiles trop à coeur (oui je sais facile à dire), et on fait son bout de chemin de son côté. De plus ton mariage va te mettre la pression : est-ce le bon ? Connerie / folie ou réalité ? Bref welcome dans le monde merveilleux des adultes et bye bye le mûrier et les couettes 🙂

    J'aime

    • Ah ah non, je te rassure, après plus de 6 ans de relation, je sais que c’est le bon. Côté personnel, je n’ai aucun doute, je me sens bien, forte et confiante. C’est vraiment côté professionnel que ça tourne à 200km/h dans ma petite tête 😉

      J'aime

Envie de réagir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s